Share on Facebook0Share on Google+1Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Email this to someonePin on Pinterest0

Certains commerçants restent sceptiques à propos de la vente sur Internet, persuadés que cela pourrait nuire aux ventes de leur boutique physique.

Pour autant, la présence sur le web est devenu un indispensable, mais comme un canal complémentaire à la vente en magasin et non pas comme un outil de substitution. Il faut rester en phase avec le client et avec l’évolution de ses habitudes et de son fonctionnement.

Ainsi, être présent sur la toile fait aujourd’hui partie des efforts à fournir pour consolider son business et rester dans la course. Internet est incontournable : la majorité des personnes se tourne en premier lieu vers internet pour rechercher une information, en particulier sur un magasin ou un produit, des avis consommateurs, des comparatifs de prix, etc.

Internet remplace les anciens annuaires, les “vieilles” Pages Jaunes. D’ailleurs, la marque Pages Jaunes vit aujourd’hui essentiellement de son business en ligne (groupe Solocal). C’est l’exemple type d’une reconversion numérique totale réussie.

A savoir: 76% des décisions d’achat se prennent en point de vente* mais 69% des acheteurs en magasin se sont renseignés sur internet avant de prendre leur décision. Quant aux cyberacheteurs, 52% d’entre eux se sont renseignés en magasin avant d’acheter en ligne**.  Les arguments sont là pour se lancer dans le web-to-store (concept que nous expliquerons en détail dans un prochain article, à suivre).

1/ Pourquoi investir dans un site ? Cela vaut-il le coup pour mon activité ?

Il est possible d’effectuer des recherches de mots clés avec Google Adwords. Ce service donne une estimation des volumes de recherche pour une marque, un produit ou un service. Exemple : “fleuriste lyon”.

Il est aussi possible de cibler une zone géographique déterminée : “fleuriste” + 50 km autour de votre commune par exemple.

Vous pouvez ainsi vous rendre compte rapidement de l’attrait des internautes pour votre activité.

 

2/ Comment les réseaux sociaux contribuent-ils à votre présence sur la toile ?

Un réseau tel que Facebook change la manière avec laquelle nous consommons et nous nous informons. Avant d’effectuer un achat important ou technique, de plus en plus de gens demandent à leurs contacts, amis, famille.

Ainsi si vous cherchez un plombier, ou à acheter un ordinateur portable, au lieu d’appeler quelques personnes, vous posez la question à tout un réseau. Et certains parmi ces contacts vous recommanderont une adresse.

A défaut “d’amis” concernés par leur recherche, les internautes peuvent aussi se fier aux sites d’avis, de notation (Tripadvisor, fia-net.com…). C’est la même dimension “sociale”.

Mais ensuite, les gens auront encore besoin de se renseigner davantage avant de faire confiance et d’appeler/de se rendre sur place. D’où la nécessité d’un site Web complet : horaires d’ouverture, plan d’accès, politique commerciale…

 

3/ Par où commencer ?

La priorité (voir même l’urgence) est donc d’être présent sur internet en créant un site web, même un simple site vitrine. Il vaut mieux un démarrage minimal plutôt qu’un projet sans cesse repoussé !

Vous pouvez ensuite passer au stade supérieur en commercialisant des produits et services en ligne.

Si vous utilisez un logiciel de caisse complet dans votre boutique, il existe des solutions complémentaires de module E-commerce.

 

4/ Comment améliorer la rentabilité de votre nouveau site Web?

a/ Offrez des bons de réductions en magasin pour un achat en ligne !

b/ Utilisez le marketing des moteurs de recherche (référencement naturel ou payant).

c/ Mettez en place un système d’achat ou de réservation en ligne.

 

Découvrez notre solution E-commerce pour boutique physique + Internet !

Ecommerce spécial boutique !

 

*Source: Shopper Engagement Study POPAI GLOBAL 2012

**Source: Observatoire du consommateur connecté Fevad/Médiamétrie juin 2016